Cardiologie & Stress

Stress et coeur sont intimement liés car les deux principales hormones du stress, le cortisol et l’adrénaline, ont des retentissements directs sur lappareil cardiovasculaire, le véritable moteur de lorganisme. Nous sollicitons toutes nos ressources pour rétablir l’équilibre rompu par lagression génératrice de stress. Explications :

Le stress ennemi n°1 du coeur

Nous avons abordé le sujet du stress et particulièrement du mauvais stress. Ce mauvais stress est à mes oreilles et à mes yeux, le roi des facteurs de risque cardiovasculaire. La sécrétion de cortisol a pour but de ravitailler lorganisme en énergie. Pour cela il bloque la sécrétion dinsuline afin daugmenter le taux de sucre. Les cellules deviennent alors à la longue résistantes à la sécrétion dinsuline favorisant la survenue de diabète. Il augmente aussi lappétit et la prise de poids, afin de stocker les graisses dans labdomen, en prévision dune future utilisation. En perturbant le métabolisme graisseux, le cortisol favorise également lexplosion du LDL cholestérol (étiqueté « mauvais »). Chez le fumeur, la cigarette donne lillusion de calmer le stress, ainsi plus lon est stressé, plus lon fume. Enfin via laugmentation de rétention deau et de sel quil provoque, le cortisol entraîne une élévation de la pression artérielle. Ainsi, bien que méprisé car subjectif et difficilement quantifiable, le stress nen reste pas moins lennemi n°1, puisquil aggrave cinq des principaux facteurs de risque cardiovasculaire.

L’adrénaline et le cortisol

La majorité des infarctus du myocarde per coïtaux, cest à dire au cours dune relation sexuelle, a lieu lors des relations adultérines, simplement parce que le stress est bien plus grand. Lexcitation probablement aussi.

Via la sécrétion dadrénaline, on assiste à une augmentation des extrasystoles, des battements prématurés, notamment au niveau des ventricules. Extrasystoles qui, si elles surviennent trop prématurément à la faveur de ce stress, peuvent déclencher des arythmies ventriculaires pourvoyeuses de perte de connaissance. Cette adrénaline a un effet vasoconstricteur, cest à dire quelle entraine un serrement des artères notamment au niveau du coeur, pouvant induire un infarctus du myocarde.

Ladrénaline et le cortisol entrainent des poussées de tension. L’adrénaline de façon aiguë responsable de dissection (de déchirement) artérielle, le cortisol de façon chronique favorisant les nombreuses complications de celui qui est présenté comme un tueur silencieux. Enfin il existe une toxicité directe de ladrénaline sur le muscle cardiaque quand elle est libérée en trop grande quantité. On la appelé le syndrome de Tako-Tsubo du nom dun piège à poulpes japonais car le coeur prend la forme de ce piège. Nous lavons rebaptisé, fidèle à notre tradition romantique et de French lovers, le syndrome du coeur brisé. Cest une véritable simulation dinfarctus. Tout se passe comme si une des artères du coeur se bouchait, des symptômes jusquaux modifications de l’électrocardiogramme en passant par les résultats de la prise de sang.

Pour en savoir plus sur les facteurs de risque cardiovasculaires, je vous invite à vous rendre au bas  de cette page. Ils sont par ailleurs évoqués, pour certains, dans d’autres rubriques du site.

Symptômes

Les symptômes de la sphère cardio thoracique ne sont rien d’autres qu’un moyen pour le coeur de communiquer avec vous. Il s’agit de son langage. Langage qui peut traduire une authentique souffrance de l’organe cardiaque comme une façon de vous signifier que quelque chose ne va pas. Avec l’aide d’un cardiologue, il vous faudra vérifier le message délivré par le coeur. Si c’est l’organe qui souffre, le cardiologue saura vous soigner. Si c’est votre inconscient qui parle, notamment à la faveur du stress, ce site vous donne des pistes pour vous aider à le gérer.

Pathologies

Les atteintes cardiaques représentent un catalogue. Chaque structure anatomique cardiaque peut présenter un dysfonctionnement. Nous aborderons dans cette section uniquement cette catégorie de pathologies cardiaques dépendantes du stress. L’une des raisons qui a fait pencher mon coeur vers la cardiologie, et non vers d’autres spécialités, c’est que nous comprenons très bien le fonctionnement cardiaque, la physiopathologie (le mécanisme des maladies) et que nous avons des traitements efficaces ou des solutions pertinentes à proposer aux patients. Tranquillisez-vous !

Les facteurs de risque cardiovasculaire

Les facteurs de risque cardiovasculaire augmentent le risque de faire un infarctus du myocarde (boucher une artère du coeur), un accident vasculaire cérébral (boucher ou faire saigner une artère du cerveau), une artériopathie oblitérante des membres inférieurs (boucher une artère de cuisse ou de jambe), une insuffisance rénale dorigine vasculaire. Nous allons les passer en revue. Certains seront développés dans dautres rubriques. Commençons par ceux sur lesquels nous navons quasiment aucune prise et qui à ce titre devrait être qualifiés de marqueurs de risque.

L’âge 

Nous sommes et cest une dure réalité, programmés pour vieillir. Comme disait lun de mes maîtres, la vie est une maladie sexuellement transmissible, d’évolution chronique au pronostic désespéré. Plus nous vieillissons, plus le risque dune complication cardiovasculaire augmente.

Le genre

Le risque est lié au genre et à l’âge, passé 50 ans chez lhomme, 60 chez la femme, le risque augmente également.

Le diabète

2 types de diabète sucré, le premier est une maladie auto-immune, où son propre corps détruit les cellules du pancréas qui sécrète linsuline. Linsuline est une hormone qui régule le taux de sucre dans le sang. Le second diabète se traduit par une insulinorésistance. Linsuline est moins efficace. Le taux de sucre dans le sang augmente alors. Ceci est très souvent favorisé par une prise de poids. Vous voulez améliorer votre diabète ? Perdez du poids.

Lhypertension artérielle

Le tueur silencieux. Vous saurez tout ici.

Le cholestérol

Il nexiste ni bon, ni mauvais cholestérol. Il existe du cholestérol. Cest le précurseur du cortisol lhormone du stress chronique, mais aussi de son antithèse la DHEA, lhormone de jouvence. Cest également le précurseur des hormones sexuelles, cest un constituant des membranes cellulaires, notamment neuronales, et le cholestérol utilisé, dégradé, oxydé, entre dans la formation des sels biliaires indispensables à la digestion. Comme le cholestérol est un corps gras, il ne peut être dissous dans leau (le sang), il utilise donc des protéines pour le transporter. Parmi ces protéines, le HDL, qui ramène le cholestérol utilisé vers le foie pour l’éliminer dans la bile. On a donc décidé que c’était le « bon » cholestérol. Le LDL, lui, véhicule le cholestérol vers les cellules de lorganisme qui vont lutiliser. On a donc décidé quil sagissait du mauvais cholestérol. Deux théories sopposent. La première dit que le taux de LDL cholestérol élevé se dépose dans les artères et les encrasse, créant ce que lon appelle la plaque dathérome. Lautre théorie décrète que la plaque dathérome existe quelle pourrait se remplir de nimporte quoi, mais quen loccurrence elle se remplit de cholestérol, sil ny en avait pas, ce serait autre chose. Ce qui est en faveur de la 2e hypothèse, cest que parmi tous les médicaments qui font baisser le cholestérol, seules les satines font baisser significativement le risque cardiovasculaire. Ce ne serait donc pas tant la baisse du taux de cholestérol quun effet spécifique de ces médicaments qui ont fait lobjet dune controverse quelques années auparavant.

Le tabagisme

Je ne m’épancherais pas sur le sujet. Cest un fléau, chacun le sait maintenant. Mais comme il alimente les caisses de l’état, on a une attitude ambivalente. On prend quelques mesures pour freiner la population, mais on est satisfait davoir autant de fumeurs. Humphrey Bogart appelait ses cancerrettes des clous de cercueil. Trois notions importantes que je souhaite néanmoins partager avec vous. Le risque survient dès une cigarette fumée par jour. Le risque correspond à la moitié du risque rencontré par un fumeur consommant un paquet par jour. On ne peut être à la fois fumeur et écologiste, cest une hérésie. 136000 mégots jetés par seconde dans le monde. La dégradation dun mégot prend 10 ans, un seul mégot peut empoisonner 500 litres deau en y libérant plus de 4000 substances toxiques. Enfin les mégots représentent le 3e polluant le plus mortel pour les animaux marins. Et enfin la dernière notion, si vous êtes une femme, il vous faut impérativement choisir entre la cigarette et la contraception orale. Si vous êtes une adepte des deux, cest une véritable bombe atomique que vous hébergez. Lorsquelle explosera ce sera au choix laccident vasculaire cérébral (avec paralysie, perte de parole, de vue) ou lembolie pulmonaire. Pour votre salut, arrêtez lune ou lautre, ça narrive pas quaux autres.

Le surpoids

Pas grand chose de plus à dire. Lobésité augmente le risque cardiovasculaire. Pour lutter contre elle : manger moins, manger mieux et bouger. 

La sédentarité

Elle va souvent de pair avec le surpoids, pour y remédier, vous navez qu’à bouger !

Le stress

Jai gardé pour la fin, celui que je nomme le roi des facteurs de risque, vous comprendrez pourquoi ici.

Maintenant que vous en savez plus sur les facteurs de risque cardiovasculaire, vous avez le choix entre prendre une pilule pour contrecarrer les effets de votre (mauvaise) hygiène de vie, ou faire des efforts, vous prendre en main et sortir de votre zone de confort. Petit plus, lhypnose est efficace sur les sevrages tabagiques (si tant est que vous soyez motivé pour arrêter, que vous ayez vraiment envie mais que vous ny arrivez pas), sur lamincissement et sur le stress.

Pour en savoir plus …