“À quel moment le FOP se referme t il ?” me demandait une Instagrameuse il y a 4 jours. Une occasion pour vous parler du Foramen Ovale Perméable, ou FOP, qui concerne un tiers de la population. La nature pourrait-elle se tromper une fois sur trois ? Je n’y crois pas.

Revenons quelques années en arrière au cours de la vie foetale. Les poumons, remplis de liquide amniotique, ne sont pas fonctionnels. C’est la mère qui oxygène le sang du foetus grâce au placenta. Le sang riche en oxygène arrive via les vaisseaux ombilicaux dans la veine cave inférieure du foetus où il se mélange avec le sang pauvre en oxygène. Puis il arrive dans l’oreillette droite. Il lui faut maintenant contourner les poumons puisque ceux-ci ne fonctionnent pas encore. Il a pour cela deux voies de contournement : le foramen ovale et le canal artériel. 

 

          Le foramen ovale est une porte située dans la paroi qui sépare les deux oreillettes l’une de l’autre (le septum interauriculaire), elle permet au sang de passer directement de l’oreillette droite à l’oreillette gauche. Le canal artériel, lui, est un conduit qui relie l’artère pulmonaire à l’aorte, ainsi le sang qui a pu contourner le foramen ovale, a encore une chance d’être redirigé de l’artère pulmonaire vers l’aorte afin d’éviter les poumons. 

 

          A la naissance, l’enfant crie, les poumons se déplissent, les pressions s’inversent, la pression de l’oreillette gauche devient supérieure à celle de l’oreillette droite venant claquer la porte du foramen ovale au nez de l’oreillette droite. L’organisme vient souder cette porte afin d’étanchéifier correctement le tout. Deux fois sur trois. En effet, si vous prenez 100 personnes au hasard, trente trois d’entre elles présentent un petit défaut d’étanchéité. Il persiste un pertuis, un petit trou, un Foramen Ovale Perméable (ou FOP, on adore les acronymes en médecine). La plupart du temps, il reste fermé. Mais quand la pression s’inverse (que celle de l’oreillette droite devient supérieure à celle de l’oreillette gauche) et bien quelques gouttes de sang pauvre en oxygène, passent dans le sang riche en oxygène. Aucune conséquence puisqu’il ne s’agit que de quelques gouttes. Cette inversion de pression se fait lors des efforts à glotte fermée, éternuement, toux, exonération (non, non pas une exonération d’impôts, une exonération à la selle, quand on défèque).

 

          Mais il arrive que des caillots se forment au niveau de ce Foramen Ovale Perméable. A l’occasion d’une inversion de pression, le caillot bascule dans l’oreillette gauche et monte directement au cerveau venant y boucher une artère, créant un accident vasculaire cérébral (AVC). Ainsi avant 70 ans, lors de tout bilan étiologie (recherche de cause) d’AVC, il conviendra de procéder au dépistage de ce Foramen Ovale Perméable. Evidemment, je tiens à vous rassurer toutes les personnes porteurs de Foramen Ovale Perméable ne sont pas vouées à faire un AVC, il existe bien d’autres facteurs nécessaires, dont nous n’avons pas encore forcément connaissance. 

 

          Comment recherche-t-on un FOP ? En suivant le trajet du sang dans le coeur au moyen d’une échographie. Il existe deux types d’échographie, la trans-thoracique (ETT) réalisée comme son nom l’indique à travers la peau du thorax, les ultrasons traversant la peau, les côtes, les muscles pour atteindre le coeur. La deuxième, l’échographie trans-oesophagienne (ETO), nécessite d’avaler la sonde, un peu comme une fibroscopie gastrique. Les ultrasons n’ont plus qu’à traverser la fine paroi de l’oesophage, ce dernier se trouvant juste en arrière du coeur. Cet examen permet de faire de magnifiques images, même s’il n’est pas le plus agréable de la création, je ne vous le cache pas. Ensuite, on prend du sérum physiologique, de l’eau salé, que l’on émulsionne en le mélangeant avec de l’air, afin d’obtenir des bulles. Celles-ci sont injectées dans une veine, on guette alors leur arrivée dans l’oreillette droite en échographie. Ces bulles se dirigent normalement vers les poumons qui agissent comme un véritable filtre, les empêchant d’aller plus loin. Aussi, si l’on voit apparaitre des bulles dans l’oreillette gauche (située sur le trajet du sang après les poumons), c’est qu’il existe un raccourci, un court circuit, un Foramen Ovale Perméable. Comme ici au ralenti. 

Une infinité de bulles se retrouvent propulsées dans les cavités droites (oreillette et ventricule), quelques unes apparaissent dans les cavités gauches, alors qu’il ne devrait y en avoir aucune !

 

          Il est maintenant recommandé de procéder à la fermeture de ce FOP en cas d’accident de désaturation en plongée ou d’AVC au moyen d’un parapluie, une prothèse que l’on va positionner au niveau de ce trou pour le recouvrir. Comme l’organisme ne peut rejeter ce corps étranger, il va l’isoler en le recouvrant d’une couche cellulaire recréant ainsi l’étanchéité. Cette prothèse est installée en passant par la veine fémorale. On lui fait remonter cette autoroute jusqu’à l’oreillette droite, on traverse le foramen, on ouvre le parapluie on l’applique sur la paroi de l’oreillette gauche, et on fait glisser dans l’autre sens un 2e parapluie que l’on vient plaquer sur la paroi de l’oreillette droite. Le tout sans ouvrir la poitrine.

 

          A noter que l’existence d’un FOP est souvent associé à des crises migraineuses. La fermeture de FOP chez les patients ayant présenté un AVC et souffrant auparavant de migraines a vu nettement diminuer leurs crises. On a donc au cours d’une étude proposer de fermer les FOP de patients souffrant de migraines, malheureusement et contre toute attente, l’étude n’a pas montré d’efficacité de la fermeture du FOP sur la diminution des migraines.

 

          Le Foramen Ovale Perméable est une variation de la normale, qui intéresse 1/3 de la population et qui peut occasionner des problèmes dans des cas rarissimes. Raison pour laquelle devant le grand nombre de personnes qui en ont un et le peu de complications, il n’y a pas lieu de le rechercher systématiquement. On le fera dans deux cas, le bilan d’AVC et le bilan d’accident de désaturation en plongée.